ANNULÉ !!! THÉÂTRE - YANNICK JAULIN

Place de la Chevalerie
Salle de la Chevalerie
39160 SAINT AMOUR
Téléphone :03 84 48 76 69

Présentation

Dans le cadre des dispositions prises dans le cadre des dispositions prises dans la lutte contre le COVID-19, le spectacle est annulé !!! Jeudi 2 avril à 20h30 : Le Festival Théâtre sur un plateau et La Chevalerie accueillent Les Scènes du Jura ! Yannick Jaulin proposera sa pièce "Ma langue maternelle va mourir". Dès 11 ans. Durée : 1h30. Tarif : 14€. Organisé par Les Scènes du Jura en coréalisation avec le Festival Théâtre sur un plateau-Cie La Lune à l'Envers.

Vous n’êtes pas sans savoir que, pour imposer le français comme langue dominante dans tout le territoire, la Troisième République a usé de tous les subterfuges pour éradiquer les différents patois. Depuis, quiconque parle breton, basque ou poitevin est considéré comme un irréductible arriéré qui n’a pas su prendre le train en marche ou un indécrottable paysan qui se complaît dans la honte...


Mais si toutes ces petites langues qui ont résisté tant bien que mal à une forme de nettoyage ethnique du lexique étaient l’expression même d’un refus affirmé de l’uniformisation, de la normalisation et de la mondialisation ? Si elles recelaient une vision du monde, une manière d’être et de penser tout à fait singulières ? Et si, pour une fois, on considérait le patois autrement que négativement ?


C’est pour rendre à toutes ces langues vernaculaires leurs lettres de noblesse que Yannick Jaulin, après vous avoir causé d’amour en compagnie d’une violoniste et d’un contrebassiste, vous proposera, avec un multi-instrumentiste du Béarn, cette fois, une petite conférence musicale sur la lente éclosion au cours des siècles du français « vénérable » et la mort programmée de son ennemi héréditaire. Loin de toute nostalgie et de tout passéisme, et avec son humour légendaire, Yannick Jaulin reviendra donc sur le clivage entre le parler des élites et le parler des campagnes - un truc qui n’a jamais cessé de s’accroître, si l’on en croit le nombre de gens présents au cours des derniers mois sur nos ronds-points...

 « LA POÉSIE DE YANNICK JAULIN, ZÉBRÉE D’HUMOUR, EMPREINTE DE MOTS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI, EN FAIT UN ARTISTE DÉCALÉ, RÉSISTANT AUX CLASSIFICATIONS. »
LA DÉPÊCHE

Plus d'info et billetterie ici

Localisation